L’histoire du Manga

osamu-histoire-manga

Le mot « manga »signifiant littéralement « image dérisoire » désigne les bandes dessinées japonaises ou toute autre œuvre (bandes dessinées, dessins animés) non japonaise respectant les codes des productions populaires japonais.

Les origines du manga

Le manga trouve son origine avec l’apparition des peintures narratives (les emakimono) durant la période de Nara (710-794). Les sont des rouleaux peints de plus de 10 mètres représentant des textes calligraphiés. Ce sont des adaptations des rouleaux venant de Chine et de Corée. Ces rouleaux racontent des histoires et se lisent de droite à gauche. On découvre l’histoire au fur et en mesure qu’on déroule les rouleaux.

Les estampes de la période d’Edo sont aussi reconnues comme une racine du Manga. Au début, elles étaient utilisées pour illustrer des livres puis les images ont pris le dessus.

Le caricaturiste Katsushika Hokusai (1760-1849) a supprimé toutes formes d’écritures dans les estampes en inventant les estampes de paysage ou estampe ukiyo-e. Il désigna ses estampes de caricatures de personnages importants de « manga » et c’est ainsi que le terme voit le jour. Étymologiquement, ce terme vient de deux kanji : « ga » qui signifie dessin et « man » qui signifie involontaire ou diversifiant.

Ouverture vers l’occident

Pendant la restauration de Meiji (1968) les Japonais se sont ouverts à l’Occident. Des caricaturistes européens se sont intéressés au Japon et ont enseigné la science et la technologie orientales aux Japonais, tout en travaillant sur des bandes dessinées caricaturales pour des journaux. Ces bandes dessinées ont inspiré les dessinateurs japonais. En 1862, l’illustrateur anglais Charles Wirgman introduit le bulle dans le dessin et le français Georges Bigot y a introduit les cases. Ces derniers ont aussi inspiré les illustrateurs japonais et vers 1902 Yasuji Kitazawa réutilise le terme « manga » pour désigner ses caricatures de quelques cases.

histoire-manga

Manga d’avant-guerre

En 1908 Yasuji Kitazawa révolutionne la presse japonaise en publiant des mangas réservés aux enfants, il a connu un succès fou.  En 1909, une société d’édition de manga a été fondée par Seiji Noma et porte le nom de Kodansha. En 1914, ce dernier publie Shônen Club un magazine mensuel destiné aux garçons. Et ce n’est qu’en 1923 que le Shôjo Club, un magazine pour filles apparait.

Manga d’après-guerre

Peu de temps après la Seconde Guerre mondiale, le manga a connu une grande explosion au Japon. Influencés par les cultures américaines, les mangakas japonais se mettent au comic strips. Et suite à l’énorme défaite qui a ruiné le pays, les Japonais se distraient dans le manga. Osamu Tezuka a été spécialement influencé par Walt Disney et créa le manga moderne. Depuis 1946, il a publié diverses bandes dessinées. Rêvant de créer des dessins animés, il invente un style particulier de manga qui imite les cinémas. Il est alors surnommé Manga no Kamisama ou le Dieu du manga par les Japonais.

En 1953 apparait le premier manga shôjo (Ribon no kishi) et en 1963 la première série d’animation télévisée, Tetsuwan Atomu, est sortie sur petits écrans.

May 10, 2017